Nous y sommes ! Heureux d'y vivre !

Hé bien, voilà, here we are!

Chers amis, c'est quand même une sacrée étape de franchie : la fin des travaux, le début de notre nouvelle vie à la ferme de Belle Combe !

Notre maison autonome !

Quel bonheur d'y vivre, on s'y sent tellement bien, les volumes, l'atmosphère, tout nous plait, même les toilettes sèches ! Nous avons emménagé fin avril 2020 dans notre cocon, car il s'agit bien de cela. Un endroit qui prend soin de nous ! Tout est terminé, Sébastien et moi n'avons pas chômé. Le confinement a finalement été presque une aubaine pour notre projet, nous étions présents et disponibles pour terminer tous les travaux (pose des parquets, plinthes, badigeons à la chaux, terrasse en bois, bassin naturel et ses aménagements, pose de la ganivelle autour du bassin, etc.). Et puis nous avons emménagé dans une période propice pour apprendre à vivre en maison autonome, il fait beau, tout est facile. Il faut apprendre à changer ses habitudes, lessives et lave-vaisselle tournent le jour tout comme tous les équipements qui nécessitent beaucoup d'énergie d'un coup. Nous avons même poussé la démarche en reliant les deux maisons au système des onduleurs. L'été, ce sont donc les deux maisons qui sont directement reliées aux panneaux solaires et qui ne consomment pas d'électricité du réseau. La nuit, la maison professionnelle se remet sur le réseau via notre fournisseur Enercoop et notre maison fonctionne grâce aux batteries (batteries sèches à base de fibre de verre).

Les toilettes sèches restent encore l'interrogation ou l'air dubitatif des copains. Franchement, soyons honnêtes, vider son seau tous les quatre jours (les garçons font pipi dehors souvent) n'est pas le moment le plus attendu de la journée. Mais franchement, soyons honnêtes, cela se fait rapidement et l'autre avantage, nos toilettes sont nickel-propres tous les 4 jours. C'est encore plus propre qu'avant ! Nos toilettes ont été réalisées sur-mesure par l'entreprise l'Ecopot. Pas d'eau, pas de bruit, pas d'odeur et un engrais en or pour le jardin dans 2 ans, franchement, soyons honnêtes, c'est une sacrée bonne idée. Peut-être qu'à la longue, vider notre seau, surtout en hiver par 0 degré, nous ne plaira vraiment plus mais pour l'instant, RAS.

La ferme de Belle Combe

Pour celles et ceux qui nous suivent dans cette aventure - et les statistiques parlent ...MON DIEU ! vous êtes des milliers !!! (il était vraiment temps que je me remette derrière l'ordi) - vous avez donc compris que nous avons changé de nom ! Le lieu s'appelle désormais la ferme de Belle Combe.

Belle Combe est le nom de l'ancien chemin qui passe devant chez nous et que nous avons retrouvé sur les anciens cadastres grâce à notre voisin et ancien propriétaire du terrain. Nous trouvons que ce nom est beau, il sonne bien, au féminin, et il correspond d'emblée au lieu.

Quant à la "ferme", même si pour l'instant cela n'y ressemble pas encore trop, c'est tout de même l'une de ses vocations. Enrichir le sol pour produire de beaux légumes. Dans 15 jours arrive notre serre en verre et cet automne, nous attaquons le potager en permaculture ainsi que la forêt-jardin. Pas de pause de prévue.

Nous sommes ravis aussi d'accueillir nos premiers hôtes ! La ferme de Belle Combe est aussi un gîte. Une autre aventure à vivre. (et à vous partager dans de futurs articles).

De belles énergies, de bonnes ondes, et beaucoup de joie pour toute la famille. Nous avons de la chance, nous en profitons pleinement et comptons bien continuer à partager ce bonheur.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Thème Magazine -  Hébergé par Overblog